NEWS../../NEWS.html
PHOTO
HOME../../JillCoulon.html
 

© Jill Coulon | 2006-2010 | All images are copyrighted and should not be reproduced without written permission. Many thanks.

C’était mon second voyage au Japon. Découvrir le Japon est toujours un choc, mais pénétrer le monde du Sumo a été un plus grand choc encore. Le monde du Sumo est une micro-société dans la société japonaise, il est entouré de mystères, même pour de nombreux Japonais. Je me suis donc sentie très chanceuse d’avoir l’opportunité d’entrer à Oshima Beya, une petite écurie de sumos à Tokyo, composée de 11 lutteurs vivant là avec leur entraîneur (oyakata) et sa femme (okamisan).

En tant que femme, il est très difficile de se faire accepter dans ce milieu 100% masculin. Par exemple, les femmes ne sont pas autorisées à fouler le sol du dohyo, ce cercle de terre où s’entraînent les sumotori car les femmes sont considérées comme ‘impures”. Pourtant, avec le temps et grâce à un contact que j’avais avec un lutteur à la retraite, ils m’ont ouvert grandes leurs portes et j’ai pu passer 6 mois entiers avec eux, passant au moins 12h par jour dans l’écurie: manger avec eux, m’assoupir parfois pendant la sieste quotidienne dans leur chambre commune, sortir faire du shopping et même partir en vacances avec eux!

Vivre avec 11 rikishis pendant 6 mois a été une expérience unique et merveilleuse ***.



This was my second time in Japan. Discovering Japan is always a shock but entering the sumo world is an even bigger shock. Sumo world is a closed society inside Japanese society, it’s surrounded by mysteries, even for many Japanese people. So I felt very lucky to have the opportunity entering Oshima Beya, a small sumo stable in Tokyo which is composed of 11 sumo wrestlers living there with their trainer and his wife.

As a woman, it was difficult to get accepted inside this 100% masculine world. For example, they are not allowed to walk on the dohyo, the piece of soil the sumo wrestlers fight on because women are considered as “impure”. But after a while, thanks to a contact I had with a retired wrestler, they fully opened their doors to me and I spent 6 entire months with them, spending at least 12 hours a day at the stable: eating with them, having a nap in their common room sometimes, going out for shopping with them and even going on holidays with them!

Living with them was a marvelous and unique experience




** Team / équipe: Mari Ikeda, Byamba Sakhya & Oshima Beya sumotori.

*** MON BLOG PENDANT TOUTE L’AVENTURE (en français) http://jillintokyo.blogspot.com

MAKING OF
SUMO../SUMO_albums.html
BIO../../biography.html
FILMS../../Films.html